• Publicité
  • Contact

Chahed : Intensifier les opérations de contrôle pour lutter contre la pratique de la monopolisation des légumes

00:17 16.11 2017


Chahed : Intensifier les opérations de contrôle pour lutter contre la pratique de la monopolisation des légumes

chahed

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a fait savoir que les opérations de contrôle économique vont être intensifiées, pour lutter contre le phénomène de monopolisation de la distribution des légumes et préserver le pouvoir d'achat des citoyens, au moment où les prix de certains légumes, tels que les pommes de terre et les piments, enregistrent une hausse excessive.

Il a indiqué, dans une déclaration aux médias en marge d'une visite inopinée effectuée mercredi à l'aube,  au marché de gros de Bir Kasaa, que les grandes surfaces seront approvisionnés, par des quantités provenant du stock régulateur de légumes, en vue de rééquilibrer les prix dans les marchés, alors que d'autres quantités de ce stock, seront injectées dans les marchés de gros, pour être distribuées dans les circuits officiels.

Des équipes de contrôle économique ont saisi, en marge de la visite du chef du gouvernement,  12 tonnes de pommes de terre dont 5 tonnes ont été saisies en présence de Chahed. Il a, à cet effet, souligné la nécessité de veiller à la distribution des légumes dans les circuits officiels, et d'appliquer strictement la loi contre les spéculateurs, vu le coût supporté par l'Etat pour la constitution des stocks régulateurs de légumes.

Mohamed Chokri Rajeb, chargé de mission auprès du ministre du commerce , a indiqué à l'Agence TAP que  "le prix de vente de gros, du kilo de pommes de terre, a été fixé à 970 millimes alors que ce prix atteint 1,100 dinar, lors de la vente au détail.

chahed

De son côté, l'agriculteur Abdelhamid Salhi a assuré que "les prix des légumes sont beaucoup plus élevés dans certains points de vente, puisque le kilo de pommes de terre y est vendu à 2,300 D", expliquant que cette hausse est due à l'augmentation des prix des semences saisonnières de pommes de terre.

Plusieurs agriculteurs ont évoqué l'existence de pratiques de spéculation et de monopole, dans le commerce de la pomme de terre,  à l'origine de l'enchérissement de ce produit, outre le manque au niveau de la production.

Par contre, le directeur de la concurrence et des enquêtes économiques au ministère du commerce, Abdekader Timoumi, a souligné que les opérations de contrôle se font au niveau des marchés et des portails de sortie pour lutter contre les opérations de monopole et de spéculation.

Il a assuré qu'une "amélioration perceptible a été enregistrée au niveau des opérations de contrôle", précisant que pas moins de 70 tonnes d'oignons et de pommes de terre ont été saisies, au niveau de tout le pays, alors que 300 tonnes de ces légumes ont été saisies, dans les dépôts, au cours du mois d'octobre dernier.

Cette visite a, aussi, permis de constater certains commerçants de pommes de terre cachent des quantités de pomme de terre pour les écouler clandestinement, alors que le marché de gros, enregistre un manque important d'approvisionnement en pommes de terre.





Voire tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués*

< p >News

L’Etat récupère 70 hectares de ses terrains à Siliana et 5000M2 à Kasserine de manière consensuelle

Voire plus »