• Publicité
  • Contact

GE Healthcare et Women in Global Health Annoncent les Premiers Prix Annuels des Héroïnes de la Santé

18:52 25.05 2017


GE Healthcare et Women in Global Health Annoncent les Premiers Prix Annuels des Héroïnes de la Santé

 GE Healthcare et Women in Global Health Annoncent les Premiers Prix Annuels des Héroïnes de la Santé

  • Lors des premiers Prix des Héroïnes de la Santé, 13 femmes à travers le monde sont honorées pour leurs réalisations et leur dévouement à l'amélioration de la santé mondiale.
  • Le documentaire en première diffusion en juin 2017 suivra trois héroïnes et transmettra de l'espoir aux femmes et à leurs communautés en Indonésie, au Kenya et en Inde.

Lors de l'Assemblée Mondiale de la Santé de cette année, GE Healthcare et Women in Global Health, un mouvement qui s’engage dans l’établissement une plus grande égalité des sexes dans le leadership mondial en matière de la santé, conjuguent leurs forces pour honorer et célébrer les femmes engagées dans la santé mondiale.

Aujourd'hui, les femmes représentent 75% de la main-d'œuvre médicale mondiale dans de nombreuses régions1 et contribuent à près de 3 billions de dollars à l'industrie. Mais trop souvent, leurs contributions ne sont pas rémunérées et ne sont pas reconnues - et les histoires de leur impact ne sont jamais révélées. Comme nous cherchons à accroître le nombre de femmes en leadership dans le domaine de la santé mondiale, nous soulignons le travail et les réalisations précieuses de ces femmes.

La recherche a révélé que les femmes et les filles sont affectées par la maladie2 de manière disproportionnée et que, lorsque les femmes jouent un rôle de chef de file, elles prendront des décisions qui appuient davantage les femmes et les enfants et conduisent à des résultats améliorés pour la santé des femmes3. Améliorer la santé des femmes est un élément capital de la communauté mondiale de la santé4 et optimiser l'égalité entre les sexes est donc considérée par beaucoup comme un moyen de rendre des bénéfices aux communautés et à la santé publique.

« Ces femmes travaillent sans relâche pour améliorer la santé mondiale avec dévouement et passion dans le but de défendre une meilleure santé pour tous. En vue de changer la figure de la santé mondiale pour l'avenir, nous sommes déterminés à aider à reconnaître, développer et accroitre le leadership des femmes - et à commencer par partager les histoires de femmes qui dirigent la charge », a déclaré Terri Bresenham, Président et PDG des Solutions de Santé Durables à GE Healthcare. « A GE Healthcare, nous accordons une énorme valeur à la formation et à l'éducation des professionnels de la santé sur les marchés émergents et nous partons de la ligne de front en garantissant que 50% de nos places de formation sont disponibles pour les femmes ».

« Investir dans les filles et les femmes a davantage de rendements sociétaux. Il est reconnu que les femmes sont sous-payées et sous-reconnues dans de nombreux effectifs. Dans le domaine de la santé mondiale, cela devient plus omniprésent comme les femmes sont au premier plan, relevant les défis de santé les plus difficiles pour s'assurer des communautés plus saines, cependant elles ne sont pas représentées dans les postes de prise de décision. En célébrant les femmes dans le domaine de la santé mondiale, nous prenons un moment pour reconnaître les contributions des femmes à la santé et mettre en évidence leurs réalisations. En braquant la lumière sur les grands leaders que nous avons sur le terrain, nous visons à inciter chacun à faire davantage pour promouvoir l'égalité entre les sexes en faveur des communautés et de la santé publique partout dans le monde », a remarqué Roopa Dhatt, Directrice et Cofondatrice de Women in Global Health.

Les candidats ont été sélectionnés dans un certain nombre de domaines d'intérêt et de pays :

Augmenter la confiance / position des femmes dans les rôles de la santé

Dr. Sharmila Anand (Inde) - Dr Anand dirige Santosh Educational & Health Care Pvt Ltd. (SEHPL), une entreprise sociale qui se concentre sur le développement de la prochaine génération de professionnels et de leaders de la santé qui peuvent transformer la manière dont les soins de santé sont pratiqués en Inde. Elle travaille sur diverses initiatives visant à améliorer les compétences des personnes en matière de soins de la santé à différents niveaux.

Sreytouch Vong (Cambodge) - Vong est une chercheuse affiliée au consortium ReBUILD et RinGs qui traite de l'analyse comparative entre les sexes. Elle s'est engagée dans une large recherche portant sur les systèmes de santé et sur la santé publique qui visent à améliorer le financement de la santé, le sexe et les ressources humaines, et la nutrition dans les systèmes de santé. Vong travaille également à former un groupe de chercheurs en santé pour combler les lacunes entre les utilisateurs de la preuve et la communauté de la recherche au Cambodge.

Main-d'œuvre en santé

Elvira Dayrit (Philippines) - Dayrit travaille au Département de la Santé au Philippines pendant 27 ans. Elle s'engage à faire en sorte que les programmes de santé publique fonctionnent efficacement, effectivement et dans une échelle suffisamment large pour créer un impact sur la santé. Elle est actuellement la Directrice du Bureau des Ressources Humaines en Santé où elle travaille à rationaliser le Bureau.

Dr. Semakaleng Phafol (Lesotho) - Dr Phafol est une Infirmière Professionnelle du Lesotho et Spécialiste en éducation, jouissant de plus de 25 ans d'expérience en pratique infirmière, en sciences infirmières, en santé communautaire / publique et en gestion des services cliniques. Elle a aidé à établir et à renforcer les stages cliniques pour plus de 1000 étudiants en sage-femme et soins infirmiers dans plus de 60 centres de santé.

Mwanamvua Boga (Kenya) - Boga est une infirmière gestionnaire travaillant avec l’Institut de Recherche Médicale du Kenya - Programme de recherche Wellcome Trust à Kilifi sur la côte kenyane. Elle travaille dans une unité pédiatrique de grande dépendance à l'Hôpital du Comté de Kilifi qui fournit des soins cliniques parallèlement à la recherche médicale sur les maladies tropicales. L'unité admet les enfants avec une gamme de conditions, y compris les bébés extrêmement prématurés, les enfants atteints de méningite, de paludisme sévère, de septicémie, des cancers et plus encore.

Des améliorations en matière de la santé maternelle, néonatale et infantile

Mercy Owuor (Kenya) - Owuor est Directrice des Programmes Communautaires de l’Alliance Communautaire de Lwala, où elle dirige les programmes communautaires, y compris les efforts visant à améliorer la santé maternelle et infantile, la santé sexuelle et reproductive chez les adolescents, ainsi queles soins pour le VIH, le traitement et la réduction de la stigmatisation. Elle travaille également à construire l'indépendance des jeunes adolescentes grâce au mentorat et à l'autonomisation économique.

Rohani Dg Te'ne (Indonésie) - Te'ne a travaillé dans le domaine de la santé depuis plus de 20 ans et elle est maintenant un motivateur de santé communautaire bénévole pour le centre de santé communautaire de Tamaona. La zone rurale où vit Te'ne n'est pas accessible par véhicule, de sorte qu'elle escorte les villageois locaux qui ont besoin de soins de santé et surtout les femmes enceintes, dans le centre de santé communautaire, à travers un terrain difficile qui peut prendre plus d'une heure à pied.

Santé et droits en matière de procréation sexuelle

Margaret Gyapong (Ghana) - Gyapong est actuellement une Anthropologue Médicale à l'Université de la Santé et de la Science Alliée au Ghana. Jusqu'en mars 2017, elle était Directrice Adjointe de la Recherche et du Développement au Ghana Health Service (Service de santé au Ghana). Gyapong a également contribué à transformer le Dodowa Health Research Center (Centre de recherche en santé de Dodowa) en une institution de renommée internationale.

Emmah Kariuki (Kenya) - En tant qu’Agent de Prestation des Services à Jhpiego au Kenya, Kariuki travaille pour apporter des innovations de santé à faible coût aux communautés défavorisées. Cela implique la fourniture d’un soutien technique pour la prestation de services dans la planification familiale de la santé reproductive. Kariuki fournit également une formation aux fournisseurs de soins de santé, développe des matériaux de formation, coordonne les activités de recherche et soutient le Ministère de la Santé dans la mise en œuvre de la planification familiale et des activités de reproduction.

Kwanele Asante (Afrique du Sud) - Activiste du patient, avocate et bioéthicienne, Asante est Présidente du Comité Consultatif Ministériel sur le cancer et elle a fondé et mené des efforts pour mettre fin aux disparités dans le cancer mondial. Asante œuvre pour s'assurer que la voix des patients confrontés à des obstacles aux soins est élevée, pour leur donner une plus grande chance pour prolonger leur vie.

Des Améliorations dans la Santé des Migrants

Dr. Aula Abbara (Grèce) - Dr. Abbara est le chef de projet en Grèce pour la Réponse Mondiale de la Société Médicale Syrienne Américaine qui fournit des soins de santé primaires aux réfugiés, en coopération avec les autorités grecques et les organisations internationales non gouvernementales. La gamme de services fournis comprend : la santé pédiatrique et maternelle et la prestation d'un programme de Techniques de Rétablissement Pédagogique avec la Fondation des enfants et de la guerre. Dr Abbara enseigne également aux travailleurs de la santé en Turquie des sujets liés aux maladies infectieuses.

Santé des Jeunes Femmes

Samalie Kitooleko (Ouganda) - Kitooleko est une infirmière responsable du registre de la Cardiopathie Rhumatismale en Ouganda. Elle s'occupe de patients souffrant de maladies cardiovasculaires chroniques telles que les cardiopathies congénitales, l'infarctus du myocarde et la Cardiopathie Rhumatismale (RHD). Elle s'est rendue compte qu'un nombre croissant de patients atteints de RHD, en particulier de jeunes femmes, manquaient de connaissances sur leur maladie et mouraient à cause de complications évitables qui l'ont incité à défendre l'éducation des patients.

Louise Nilunger Mannheimer (Suède) - Mannheimer est Chef de l'Unité de la Santé et de la Sexualité de l'Agence de Santé Publique de Suède, où elle dirige actuellement une équipe responsable de la coordination nationale de la santé et des droits sexuels et génésiques. Son travail comprend également la prévention du VIH chez les jeunes adultes, les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres dans le monde (LGBT) et la lutte contre la violence masculine à l'égard des femmes.

Grâce à ces prix, Women in Global Health, GE Healthcare et nos partenaires visent à célébrer les contributions des femmes leaders dans le domaine de la santé mondiale, dont le travail défend une meilleure santé dans leur communauté. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos organisations partenaires pour identifier les femmes qui ont eu un impact dans les catégories énumérées ci-dessus. Cette liste n'est pas exhaustive et nous sommes conscients qu'il existe beaucoup plus de femmes là-bas qui font de grandes réalisations et des progrès pour améliorer les soins de santé mondiaux dans tous les aspects. L’objectif de cet hommage est de raconter les histoires de ces femmes qui ont un impact au niveau local, au niveau de la base et dans les communautés traditionnellement sous-représentées.

Un documentaire en première diffusion en juin 2017

Reconnaissant la nécessité de faire circuler ces histoires indicibles au-delà de Genève, GE Healthcare va prévisualiser un nouveau documentaire qui suit trois de ces femmes du lever au coucher du soleil dans le but de répondre à une question : comment ces personnes ont-elles eu un impact sur la disparité qui existe dans la santé mondiale d'une manière spéciale, qu’une grande partie du monde s’efforce toujours de suivre ? Présenté en juin, Heroines of Health nous emmène de Sulawesi du Sud, en Indonésie, où Mme Rohani se réveille à 4 heures du matin pour sa prière matinale afin qu'elle puisse faire marcher les mères enceintes jusqu’au centre de santé le plus proche ; À Lwala, au Kenya, où Mercy Owuor éduque sa communauté sur des problèmes de santé ; À Chennai, en Inde, où Dr. Sharmila Anand permet aux jeunes femmes d'obtenir un emploi grâce à un programme de formation en radiologie. Trois femmes. Trois pays. Trois histoires indicibles. Jusqu'à maintenant. Regardez la bande-annonce sur https://www.youtube.com/watch?v=Iy6YJHcPr8I. 





Voire tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués*

< p >Sous le zoom

Signature d'une convention pour assurer le transport scolaire de 2000 écoliers des régions défavorisées

Voire plus »