Plumes économiques
Plumes Economiques

Le plan national de l’emploi au centre de la réunion du conseil des ministres

0

Le plan national de l’emploi au centre de la réunion du conseil des ministres

Le plan national de l'emploi au centre de la réunion du conseil des ministres 

La réunion du conseil des ministres tenue, mercredi, sous la présidence du chef du gouvernement, Youssef Chahed a porté sur le plan national de l’emploi ainsi que sur la situation socioéconomique dans le pays.

Le conseil a passé en revue un rapport sur le plan national de l’emploi qui repose sur le soutien à la création d’emploi à travers la mise en place du cadre juridique de l’auto-entrepreneur, la création d’une nouvelle génération de promoteurs et l’adoption d’une approche fondée sur l’adéquation entre l’offre et la demande d’emploi en augmentant la capacité d’accueil de la formation professionnelle et en instaurant un cadre juridique de l’économie sociale et solidaire, outre l’identification des grands employeurs et l’amélioration de l’employabilité des demandeurs d’emploi.

Le plan national de l’emploi consiste, également, à remédier aux causes structurelles du chômage à travers la révision des programmes actifs de l’emploi et la mise en place des programmes des métiers de voisinage. Un plan exécutif du plan national de l’emploi sera élaboré au cours de cette année.

La réunion a été, également, l’occasion de prendre connaissance du rapport de  la commission économique relatif aux préparatifs en prévision du mois de ramadan, outre l’adoption d’un certain nombre de projets de décrets individuels relatifs à la fonction publique, aux établissements et entreprises publiques. 

Un accord de partenariat a été signé, mercredi, entre le programme TASDIR et ANETI (Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant), permettant aux jeunes diplômés du secteur des technologies de l’information et de la communication de bénéficier d’une formation pertinente pouvant leur permettre d’être recrutés par des entreprises bénéficiaires de’’ TASDIR+’’.

Cet accord a été signé en marge d’un atelier de travail tenu mercredi, à Tunis, sur le thème « Pérenniser l’Export par l’insertion de compétences requalifiées au service de l’internationalisation des entreprises», pour permettre aux entreprises bénéficiaires d’exprimer leurs besoins et enrichir la démarche de ce projet.

En vertu de cet accord, le programme  » Tasdir + » lance, en collaboration avec l’ANETI, une action transversale pour la requalification de compétences TIC en commerciaux Internationaux afin de créer un gisement de jeunes compétences qualifiées en IT et en commerce international.

Cette expérience pilote sera par la suite dupliquée dans plusieurs autres secteurs (santé, agro-alimentaire, enseignement…) de manière à aboutir, à l’horizon 2020, à un gisement de 200 technico-commerciaux internationaux dans les différents domaines ou le besoin s’est fait ressentir.

Outre l’appui financier  fourni aux entreprises, le programme ‘’TASDIR+’’ a vocation, de les conseiller et les orienter dans leurs démarches pour exporter. A cet égard, plusieurs plans de développement présentés particulièrement, par les nouvelles entreprises, exportatrices, ont été révisés pour y insérer des actions de développement organisationnel nécessaires (appui d’un conseiller export, mise en place d’une cellule export, formation à des outils et techniques spécifiques) voire recruter un cadre pour s’occuper particulièrement du développement export.

Le Fonds d’Appui à la Compétitivité et au Développement des Exportations est doté d’un budget de 23,5 millions USD pour financer TASDIR+, un programme qui vise à améliorer la compétitivité, le développement et la diversification des exportations des entreprises tunisiennes.

Les objectifs de TASDIR+ portent sur  le développement des exportations tunisiennes avec une augmentation de la valeur ajoutée, un enrichissement de la gamme et la diversification géographique de ces exportations. A cet effet, il offre un appui technique et financier aux entreprises industrielles et de services ce qui lui a permis, jusqu’à ce jour, d’approuver les dossiers de 277 entreprises et l’octroi de près de 29 millions de dinars de subventions. 

commentaires
Loading...