Plumes économiques
Plumes Economiques

Le texte d’application relatif à l’observatoire national de lutte contre la violence à l’égard des femmes en cours de réalisation

0

Le texte d’application relatif à l’observatoire national de lutte contre la violence à l’égard des femmes en cours de réalisation

Le texte d'application relatif à l'observatoire national de lutte contre la violence à l'égard des femmes en cours de réalisation 

« Le texte d’application qui fixera l’organisation administrative et financière de l’observatoire national de lutte contre la violence à l’égard des femmes est actuellement en cours de réalisation et de discussion avant de le présenter au conseil ministériel », a indiqué Néziha Laabidi, ministre de la femme, de la famille, de l’enfance et des personnes âgées. 

Dans une interview accordée à l’agence TAP à l’occasion de la célébration, le 8 mars, de la journée internationale de la femme, la ministre a précisé que l’observatoire est l’un des principaux mécanismes de la loi organique relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes entrée en vigueur en février dernier. 

« Cet observatoire, qui sera créé au sein du ministère, sera géré par des ingénieurs, des travailleurs sociaux et des psychologues des deux sexes»، a-t-elle signalé. 

Cette structure aura pour principales missions, d’après la ministre, le recensement de toutes les agressions qui ciblent les femmes en se basant sur les signalements reçus sur le numéro vert gratuit 1899 consacré à cet effet.

L’observatoire sera, également, chargé d’élaborer des études et des statistiques dans ce domaine.

Laabidi a, en outre, indiqué que pour mettre en œuvre le programme de lutte contre la violence à l’égard des femmes, le  programme « Egalité » (2016-2020) dont le budget s’élève à 7 millions d’euros sous forme de don de la part de l’Union européenne a consacré un montant de 1,8 millions d’euros à ce sujet, outre les aides de la part des autres ministères et de la société civile. 

Une convention de partenariat a été, également, signée avec une association de la société civile pour gérer le centre El Amen de Sidi Thabet des femmes battues pendant trois ans de 2018 à 2020 moyennant des investissements de l’ordre de un million 100 mille dinars.

« Il est vrai que le budget n’est pas suffisant mais nous œuvrerons à atteindre nos objectifs malgré ce manque de ressources financières», a-t-elle dit.

commentaires
Loading...