Plumes économiques
Plumes Economiques

Le déficit de la balance commerciale alimentaire a atteint 60%

0

/Le-déficit-de-la-balance-commerciale-alimentaire_plumeseconomiques
Le déficit de la balance commerciale alimentaire s’est encore creusé au cours des dix premiers mois de 2014 pour s’établir à 60%, s’élevant en valeur à 1292,9 millions de dinars (MD) contre 803,6 MD lors de la même période de 2013.

Selon les statistiques publiées par le ministère de l’agriculture, la hausse du niveau du déficit est expliquée par la régression, de 27,2%, des exportations agricoles, contre une baisse de 2,6% des importations.

La valeur des exportations a ainsi atteint 1507,2 MD (2071,4 MD en 2013), contre des importations d’une valeur de 2800,3 MD (2850 MD l’année dernière), ce qui explique la régression du taux de couverture des importations par les exportations de 18 points, lequel (taux) est passé de 72 à 53,8%.

Le ministère de l’agriculture explique la baisse de la valeur des exportations alimentaires, par la régression, de 66%, des ventes de l’huile d’olive tunisienne au cours de la saison écoulée qui ont (ventes) atteint 258,2 MD, contre 762,1 MD la saison écoulée.

Au niveau de la quantité, les exportations ont baissé de 58% (de 60,1 mille tonnes à 141,9 mille tonnes).

Le ministère a, par ailleurs, enregistré une baisse des exportations des légumes, fruits et des pâtes alimentaires semi-transformés qui ont atteint respectivement 49% et 16%, en plus de la régression des exportations des dattes de 2% en raison d’une baisse des exportations de 22%. Toutefois, la même source précise que le niveau des prix s’est amélioré de 26%.

Malgrè la stabilité des prix, d’autres produits alimentaires ont enregistré une hausse de la valeur de leurs exportations à la fin octobre 2014, à l’instar des produits frais de la mer et congelés (18%), des agrumes (8%), outre les légumes frais (8% au niveau de la valeur et 7% au niveau de la quantité).

Au cours de ladite période 17,5 mille tonnes de tomates issues des cultures géothermiques ont été exportées ainsi que 14,8 mille tonnes de pommes de terre.

Par rapport à la même période de la saison écoulée, les quantités exportées de fruits d’été ont atteint 44,7 mille tonnes, d’une valeur de 72,8 MD, enregistrant une hausse de 29% au niveau de la valeur et 27% quant à la quantité.

Quelques produits alimentaires ont connu une baisse de la valeur des importations, comme le blé tendre (3%), l’orge (55%), la pomme de terre (57%) et les huiles végétales (13%).

D’autres produits alimentaires, ont enregistré une hausse de la valeur de leurs importations comme le blé dur (16%), le mais (3%), le café et le thé (7%).

TAP

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Plumes Economiques