Plumes économiques
Plumes Economiques

Carthage Cement affiche une amélioration de ses indicateurs financiers

0

Carthage Cement affiche une amélioration de ses indicateurs financiers

Carthage Cement a annoncé mardi, une amélioration de ses indicateurs financiers après avoir souffert de problèmes structurels au cours des cinq dernières années, ainsi que la signature prochainement, d’un contrat d’exportation de 100 mille tonnes de ciment, avec l’Espagne.

«Le résultat brut d’exploitation de Carthage Cement, devrait passer de 32 millions de dinars en 2018, à 72 MD, fin 2019. La société cible un RBE de 155 MD en 2023″, a indiqué Ibrahim Sanaâ, DG de la société, lors d’une communication financière, tenue au siège de la Bourse de Tunis.

Présentant le Business plan de la société, Sanaâ a affirmé que le chiffre d’affaires a augmenté de 238 MD à 255 MD, entre 2018 et 2019. L’objectif fixé est d’atteindre un CA de 400 MD en 2023.

Après avoir enregistré un résultat net déficitaire de – 42 MD en 2019,  la cimenterie prévoit un RE excédentaire à partir de 2020, de 35 MD. Il passera à 78 MD en 2023 .

Le responsable a affirmé que « les problèmes structurels dont souffre la société sont dus à une marge faible du RBE et de grandes charges financières, en raison notamment, des contrats de sous-traitance conclus avec la société sous-traitante NL Supervision en 2014, qui ont accentué son endettement».

« Durant les 5 dernières années, nous avons payé 159 MD à cette société, soit une moyenne de 23 dinars par tonne de ciment produit, ce qui a réduit significativement, les bénéfices de la société et ses marges d’exploitation », a-t-i précisé.

Et d’ajouter «  heureusement que  le contrat avec NL a pris fin le 09 septembre 2019. Nous avons même réussi à acquérir le magasin de pièces de rechange qui lui appartenait, et dont la valeur s’élève à 14 MD. L’achèvement du contrat et le transfert de la propriété du magasin ont  été réalisés avec succès et nous estimons que c’est un nouveau départ pour la cimenterie ».

En ce qui concerne les charges financières, il a fait savoir que « plus de 200 personnes sont  dernièrement parties en retraite volontaire et quelques dizaines feront le même pas, avant la fin de cette année ».

Il annoncé aussi, que la société œuvre à finaliser les procédures de certification CE afin de pouvoir commercialiser ses produits sur le marché européen.

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.