Plumes économiques
Plumes Economiques

La 51è Assemblée générale de l’AFRAA se termine par un appel au renforcement de la connectivité intra-africaine

0

La 51è Assemblée générale de l’AFRAA se termine par un appel au renforcement de la connectivité intra-africaine

L’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA) a clôturé sa 51è Assemblée générale annuelle abritée par Air Mauritius par un appel au renforcement de la connectivité intra-africaine grâce à la collaboration entre les compagnies aériennes africaines afin de mieux relever les défis auxquels elles sont confrontées et d’accroître leur part de marché à travers les réseaux intra-africains.

L’assemblée, qui réunissait les principaux dirigeants des compagnies aériennes ainsi que les principaux décideurs et parties prenantes du secteur du transport aérien, a examiné de manière approfondie les voies et moyens de réussir dans une Afrique intégrée et interconnectée afin de créer un environnement propice à l’épanouissement et à la prospérité du secteur du transport aérien.

  1. Abdérahmane Berthé, Secrétaire général de l’AFRAA, a déclaré: «Les parties prenantes ont souligné que le Marché unique du transport aérien en Afrique (SAATM) et la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) constituent de grandes opportunités pour notre région. Toutefois, il nous faut des compagnies aériennes rentables et compétitives au plan international afin que nous puissions en récolter les dividendes. Nous sommes certains que les enseignements et les partenariats issus de notre AGA 2019 contribueront à la dynamique du renforcement du secteur de l’aviation en Afrique. »

Dans son rapport, M. Berthé a noté qu’en 2018, les compagnies aériennes membres de l’AFRAA ont élargi leurs réseaux aussi bien sur les liaisons intra-africaines que les liaisons intercontinentales. Six (6) compagnies aériennes membres de l’AFRAA ont lancé au total vingt-trois (23) nouvelles liaisons reliant quatorze (14) destinations intercontinentales et neuf (9) villes du continent.

L’assemblée a également noté que le potentiel de croissance du trafic aérien en Afrique était considérable et que la levée des restrictions et des obstacles non physiques à la circulation des personnes, des marchandises et au commerce ainsi que la réduction des taxes et redevances constituent des étapes essentielles à la réduction des coûts de voyage en Afrique et à l’émergence de transporteurs à bas coûts.

Quant à M. Somas Appavou, PDG d’Air Mauritius, il a déclaré ce qui suit : « La connectivité aérienne a beaucoup contribué au développement de notre pays, ce qui fait de Maurice un excellent exemple de l’impact de l’aviation sur l’économie d’un pays. À Maurice, la connectivité aérienne contribue à 22,6% du PIB, soit 3 milliards USD en termes d’activité économique. Nous nous positionnons pour développer davantage le secteur. Cela ne peut être envisagé que dans un contexte régional et africain élargi. En tant que compagnies aériennes africaines, nous avons tous les mêmes préoccupations et la 51è AGA de l’AFRAA nous a créé un environnement propice à la réflexion sur la meilleure façon de tirer parti du plein potentiel de l’aviation africaine. »

Parmi les résolutions prises, on note la décision de mettre en place un programme de formation d’instructeurs pour les compagnies aériennes membres de l’AFRAA (IDPA), lequel vise à former cent (100) instructeurs hautement qualifiés au cours des cinq (5) prochaines années (soit 20 instructeurs par an). Le programme comprendra des frais de scolarité subventionnés visant à soutenir la mise en valeur du capital humain qui s’avère désormais nécessaire au regard de la demande sans cesse croissante des services de transport aérien en Afrique.

L’assemblée a adopté les Règlements et Statuts modifiés de l’association, qui s’alignent sur la nouvelle mission, la nouvelle vision et les objectifs stratégiques de l’AFRAA, en vue de promouvoir le renforcement de l’efficience et de l’efficacité. L’assemblée a également procédé au lancement de l’Unité de conseils en aviation de l’AFRAA.  L’objectif de cette unité est d’aider à mettre en place des stratégies efficientes et efficaces afin d’acquérir de l’influence au sein du marché et à mener des études fondées sur les données visant à élaborer des stratégies gagnantes et des plans d’activités en vue d’atteindre les objectifs des compagnies aériennes.

Lors de l’assemblée, cinq (5) nouvelles compagnies aériennes membres ont adhéré à l’AFRAA, à savoir: Air Djibouti, Air Peace, Air Sénégal, Safarilink Aviation et Uganda National Airlines Company Ltd. Dans la même lignée, six (6) compagnies aéronautiques ont également adhéré au Programme de partenariat de l’AFRAA en 2019. Il s’agit de : Alton Aviation Consultancy, Associated Energy Group (AEG FUELS), Civic Petroleum Limited, Collins Aerospace, Hitit Computer Services et Safran.

Prix AFRAA

Cette année, deux compagnies aériennes ont été récompensées lors de la cérémonie de remise des prix. D’abord, Royal Air Maroc, pour la catégorie «Compagnie aérienne de l’année – Opérations mondiales au titre de meilleurs résultats améliorés pour l’année 2018 » et pour la catégorie «Compagnie aérienne de l’année – Résultats et rentabilité financiers remarquables pour l’année 2018 ». Kenya Airways a reçu le prix « Compagnie aérienne de l’année » pour la catégorie « Meilleure amélioration de la connectivité intra-africaine pour l’année 2018 ».

Election des responsables de l’AFRAA

La 51è AGA de l’AFRAA a élu M. Rui Carreira au poste de Président de l’association pour l’année 2020. Mme Yvonne Makolo, Directrice générale de RwandAir, a été élue Présidente du Comité exécutif. Quant à M. Désiré Bantu Balazire, Directeur général de Congo Airways, il a été élu Premier Vice-président du Comité exécutif, tandis que M. Somas Appavou, Directeur général d’Air Mauritius, a été élu Deuxième Vice-président du Comité exécutif pour 2020. 

Hôte de la 52è AGATAAG Angola accueillera la 52è Assemblée générale annuelle de l’AFRAA qui se tiendra du 22 au 24 novembre 2020 à Luanda, Angola. 

La 51è Assemblée générale de l'AFRAAAFRAA

L’Association des compagnies aériennes africaines, également connue sous l’acronyme AFRAA, est une association professionnelle de compagnies aériennes des États membres de l’Union africaine (UA). Fondée à Accra (Ghana) en avril 1968 et ayant son siège à Nairobi (Kenya), l’AFRAA a pour mission de promouvoir, servir les compagnies aériennes africaines et défendre les intérêts du secteur aéronautique en Afrique.  L’association envisage un secteur du transport aérien durable, interconnecté et abordable en Afrique où les compagnies aériennes constituent les acteurs et moteurs clés du développement économique.

Les 44 compagnies aériennes membres de l’AFRAA proviennent de l’ensemble du continent et englobent tous les principaux opérateurs intercontinentaux africains. Les membres de l’Association représentent plus de 85% du trafic international total transporté par les compagnies aériennes africaines.

Air Mauritius                                       

Créé en 1967, Air Mauritius propose des vols au départ et à destination de l’Europe, de l’Asie, de l’Australie et de l’Afrique et dessert 22 destinations régionales et internationales. Air Mauritius est une compagnie aérienne classée SKYTRAX 4 étoiles et a reçu plusieurs prix internationaux récompensant la qualité de son service au sol et en vol, y compris plusieurs distinctions lors du prestigieux « World Travel Awards » de la meilleure compagnie aérienne. En tant que compagnie aérienne certifiée IOSA (Vérification de la sécurité opérationnelle de l’IATA), la sûreté et la sécurité constituent sa priorité absolue. La flotte de la compagnie comprend principalement des appareils Airbus dotés d’équipements de pointe. De plus, Air Mauritius est également approuvé par l’EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne) et peut effectuer des opérations de maintenance pour les exploitants européens.

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.