Plumes économiques
Plumes Economiques

Novartis et AMSP : un nouveau partenariat pour faciliter l’approvisionnement en médicaments et lutter contre la pandémie du COVID-19

0

Novartis et AMSP : un nouveau partenariat pour faciliter l’approvisionnement en médicaments et lutter contre la pandémie du COVID-19

L’Union Africaine, par le biais de AMSP, a intégré les produits médicaux approuvés de fournisseurs agréés afin d’assurer un accès rapide et abordable pour répondre dans l’urgence à la pandémie du COVID-19.

Ce partenariat vise à répondre aux difficultés d’approvisionnement dans les États membres de l’Union africaine ; Un portefeuille de 15 médicaments génériques et en vente libre (OTC) de la division Sandoz sera vendu sans aucun profit aux gouvernements à travers AMSP qui opère auprès de 55 États membres de l’Union africaine et de 15 pays du CARICOM ; L’Union Africaine, par le biais de AMSP, a intégré les produits médicaux approuvés de fournisseurs agréés afin d’assurer un accès rapide et abordable pour répondre dans l’urgence à la pandémie du COVID-19.

Novartis et l’Union Africaine (UA) via AMSP, ont annoncé un nouveau partenariat pour faciliter la fourniture de médicaments relevant du portefeuille de Novartis dédié aux pandémies « Pandemic Response Portfolio » auprès des États membres de l’UA et de la Communauté caribéenne (CARICOM).

L’AMSP permet un accès immédiat des gouvernements et des hôpitaux à des fournisseurs agréés, et facilite l’achat et l’approvisionnement d’équipements médicaux certifiés, fabriqués en Afrique et dans le monde entier, essentiels à la prise en charge de la pandémie du COVID-19. Elle a été développée sous la direction de l’Envoyé Spécial de l’UA, Strive Masiyiwa et opérée par Janngo sous l’égide d’Africa CDC (Africa Centres for Disease Control and Prevention) en partenariat avec la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

Ce partenariat vise à répondre aux difficultés d’approvisionnement en garantissant un accès efficace et rapide aux médicaments du portefeuille de Novartis dédié aux pandémies à destination des gouvernements africains et du CARICOM. Les 55 États membres de l’Union Africaine ainsi que les 15 pays du CARICOM sont éligibles au Pandemic Portfolio de Novartis.

« Chez Novartis, notre partenariat avec AMSP s’inscrit dans la continuité de nos efforts pour lutter contre la pandémie du COVID-19 à travers le monde », a déclaré Vas Narasimhan, PDG de Novartis. « Ensemble, nous visons à accélérer et à élargir l’accès à des médicaments essentiels et abordables en Afrique pour répondre aux besoins très urgents des patients à travers le continent, alors qu’ils continuent de lutter contre cette pandémie. »

La plateforme AMSP a été créée en réponse à la pandémie du COVID-19 permettant au continent africain d’avoir accès aux équipements médicaux nécessaires pour tester et soigner les patients, notamment dans le cadre du Partnership to Accelerate COVID-19 Testing (PACT) d’Africa CDC. Il intègre des fournisseurs médicaux agréés, en provenance d’Afrique et du monde entier, en vue d’assurer la compétitivité et la transparence dans l’achat et la distribution des produits répondant aux besoins de la pandémie du COVID-19.

« Suite à la mise à disposition de kits de test, d’équipements de protection personnel et de gestion clinique, le Président de l’Union africaine a élargi notre mandat pour inclure des médicaments afin de traiter les patients atteints de COVID-19 en Afrique », a déclaré l’Envoyé Spécial de l’Union Africaine, Strive Masiyiwa. En tant que leader pharmaceutique mondial, Novartis est un partenaire stratégique afin qu’AMSP permette l’accès aux médicaments les plus récents et les plus performants pour les Africains à un prix abordable.»

La pandémie COVID-19 a donné lieu à une pénurie mondiale sans précédents de kits de tests et d’équipements médicaux essentiels tels que les équipements de protection individuelle pour les travailleurs de la santé, les masques faciaux, les respirateurs artificiels et bien d’autres. De nombreux gouvernements africains ont eu de graves difficultés d’approvisionnement pour soutenir leurs interventions et doivent encore faire face à une concurrence féroce avec les pays plus industrialisés dans un contexte de disponibilité limitée.

« En tant qu’organisme continental, nous travaillons avec plusieurs partenaires pour garantir un accès efficace et performant aux équipements médicaux essentiels », a déclaré le Dr John Nkengasong, directeur du Centre de prévention et de contrôle des maladies, Africa CDC. « Nous avons constaté que lors de l’épidémie d’Ebola en 2014, de nombreuses personnes sont décédées principalement par manque d’accès aux médicaments nécessaires au traitement. Avec AMSP, les pays n’ont plus cette difficulté et peuvent bénéficier d’une offre internationale, de prix négociés et d’une logistique fiable. »

Le portefeuille de Novartis dédié aux pandémies, relevant de Sandoz, la division des médicaments génériques et biosimilaires de Novartis, comprend 15 médicaments : Amoxicilline, Ceftriaxone, Clarithromycine, Colchicine, Dexaméthasone, Dobutamine, Fluconazole, Héparine, Lévofloxacine, Lopéramide, Pantoprazole, Prednisone, Prednisolone, Salbutamol et Vancomycin.

Le portefeuille a été lancé en juillet 2020 et vend des médicaments sans profit aux gouvernements, aux organisations non gouvernementales (ONG) et à d’autres clients institutionnels dans 79 pays éligibles afin de traiter les patients atteints de COVID-19 des Pays à Revenu Faible ou à Revenu Intermédiaire. Les pays éligibles doivent figurer sur la liste des PFR et PRFI de la Banque mondiale (1).

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.


CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
[ Different Image ]
Plumes Economiques