Plumes économiques
Plumes Economiques

Décaissement de 96% du crédit accordé par la BIRD

0

Décaissement de 96% du crédit accordé par la BIRD

Pour un montant global de 165 millions d’euros  en forme crédit octroyés à la Tunisie par la Banque Internationale pour la reconstruction et le Développement (BIRD).

Le gouvernement a profité à la fin janvier 2019, près de 158 millions d’euros pour la contribution à la deuxième tranche destinée au financement du Programme du Développement urbain et de la gouvernance Locale (PDUGL), soit 96% du montant global, a déclaré Noureddine Salmi, ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire.

Intervenant, mardi, en plénière, le ministre a expliqué que la première tranche de ce programme a permis d’atteindre des indicateurs encourageants, alors que la deuxième tranche, en cours d’examen au sein de l’ARP,  sera consacrée à l’achèvement du reste des travaux.

D’après lui, le crédit vise à améliorer l’investissement municipal, à renforcer la décentralisation et à consolider les fondements de la gouvernance.

Et de rappeler que les conditions « draconiennes » de décaissement du crédit,  s’appuient sur 10 indicateurs imposés par la BIRD. 

Sur un autre plan, le ministre a  souligné que son département a transmis le projet du code de l’urbanisme à la présidence du gouvernement, au début de l’année, ce qui permettra aux autres ministères de l’examiner.

Il convient de rappeler que 99 députés ont voté en faveur du projet d’accord de crédit signé, le 11 juillet 2018, entre la Tunisie et la BIRD, pour contribuer au financement supplémentaire du programme de Développement urbain et de la gouvernance locale.

 Le débat  se poursuit au sein de l’ARP pour examiner le projet de l’accord-crédit signé entre la Tunisie et l’Agence Française de Développement (AFD), ainsi que l’accord avec la Banque Européenne pour l’Investissement (BEI).

Leave A Reply

Your email address will not be published.


CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
[ Different Image ]
Plumes Economiques