Plumes économiques
Plumes Economiques

Huile d’olive : le prix de vente de sur le marché local sera abordable

0

Huile d’olive : le prix de vente de sur le marché local sera abordable

Le prix de vente de l’huile d’olive sur le marché local sera abordable, au titre de la prochaine saison 2019/2020, a annoncé vendredi le ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb.
 
« Ce prix ne dépassera pas le coût de production, ce qui veut dire que l’Office National de l’Olive et le secteur privé ne tireront aucun bénéfice » », a indiqué le ministre dans une déclaration à la TAP, lors d’une réunion du conseil national de l’olive tenue au siège du ministère, Taieb a indiqué que le prix de vente de l’huile d’olive.

Cette décision, a-t-il dit, intervient suite aux prévisions du ministère qui font état d’une récolte record dépassant 1750 mille tonnes, soit 350 mille litres d’huile d’olive.

En ce qui concerne l’exportation, Samir Taieb a fait savoir qu’une rencontre sera organisée, lundi prochain, avec des ambassadeurs de dix pays considérés comme « des marchés porteurs » en matière d’huile d’olive, évoquant à ce titre, la Corée du sud, la Chine, la Suisse, le Canada, l’Angleterre et les Etats Unis. L’objectif étant de discuter des moyens à même d’exporter des quantités d’huile vers ces pays.

Évoquant le conditionnement de l’huile d’olive, le ministre a critiqué la prestation du fonds de promotion de l’huile d’olive conditionnée, faisant observer qu’un conseil ministériel se tiendra, le 14 novembre prochain, afin de proposer un amendement du texte législatif régissant le fonds. Selon lui, le taux de conditionnement et d’emballage reste faible en Tunisie malgré son évolution d’une année à une autre.

Les réunions à l’échelle nationale et régionale des différents intervenants du secteur se poursuivent afin de discuter des problématiques liées, notamment, à la pénurie de cueilleurs.

 Les agriculteurs et les industriels ont appelé, lors de la deuxième réunion du conseil national de l’olive, à appuyer  davantage l’office national de l’huile afin de réguler le marché lors de la baisse des prix et de reporter les délais de payement de leurs crédits à mars 2020 au lieu de janvier 2020. Ils ont, également, proposé de réviser à la baisse le taux d’intérêt sur les prêts accordés dans le secteur de l’huile d’olive.

Les professionnels du secteur ont, par ailleurs, mis l’accent sur la nécessité de trouver des solutions pour les transformateurs qui ont subi des pertes lors de la saison 2017/2018, appelant les autorités régionales à intervenir afin de prévenir le vol des récoltes.

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.