Plumes économiques
Plumes Economiques

La Tunisie et le Royaume Uni optent pour le  tourisme durable à Hammamet

0

La Tunisie et le Royaume Uni optent pour le  tourisme durable à Hammamet

Une Charte du tourisme durable a été signée mardi, à Hammamet entre le Royaume-Uni et la Tunisie à en vue de faire de cette station balnéaire, une des plus prisées en Tunisie, une station de tourisme durable et  respectueuse de l’environnement.

La Charte porte notamment, sur l’arrêt de l’utilisation des gobelets et couverts en plastique jetables dans les hôtels d’ici Mars 2020 et  des pailles à boire en plastique d’ici Décembre 2019, l’élimination et le recyclage des déchets et  l’encouragement des hôtels de la région à obtenir un certificat mondial de tourisme durable d’ici Décembre 2020.

Elle prévoit également, la production d’un plan de travail pour le Conseil municipal de Hammamet et le gouvernement central d’ici Mars 2020, ainsi la consolidation de l’économie locale en offrant aux  artisans locaux et régionaux d’avantage d’opportunité pour exposer et  vendre leurs marchandises aux touristes outre la promotion de la gastronomie locale dans les restaurants et les hôtels d’ici Mars 2020.

Ce document  devrait conduire à une industrie touristique plus durable et respectueuse de l’environnement en Tunisie, conformément aux attentes des touristes en générale et de la clientèle Britannique en particulier, pour qui Hammamet constitue une destination de choix en Tunisie.

Ont procédé à la signature de cette Charte, le maire de Hammamet, le directeur général de l’Office National de Tourisme Tunisien,  l’Ambassadrice du Royaume-Uni  à Tunis Louise de Sousa, la  responsable du département des destinations et du développement durable au sein de l’Association des Agences de Voyage Britannique (ABTA), les représentants de l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED) et la Fédération tunisienne de Hôtelière.

L’adoption de cette charte constitue un point de départ pour le lancement de tout un programme de coopération avec l’ambassade britannique en Tunisie faisant remarquer que des programmes de coopération semblables sont en cours pour la protection des forêts et des paysages naturels ainsi que pour la préservation du patrimoine de la région.  

L’Ambassadrice  Louise de Sousa a affirmé cette charte permet de  consacrer les attributs du tourisme durable en Tunisie, lequel constitue un facteur d’attraction pour les touristes britannique désirant visiter la Tunisie.

Elle a souligné l’intérêt toujours grandissant des touristes pour la destination tunisiennes notant que la faillite de l’agence thomas cook ne doit pas décourager les tours opérateurs tunisiens à travailler sur le marché britannique.

D’après un communiqué de l’ambassade britannique à Tunis qui cite le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), près de 600 000 tonnes de plastique sont déversées chaque année dans la mer Méditerranée, ce qui coûte 20 millions de dollars  (environ 56,9 millions de dinars) à l’économie Tunisienne en raison de l’impact sur le tourisme, la pêche et la navigation.

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.