Plumes économiques
Plumes Economiques

Gafsa : ouverture d’informations judicaires sur l’entrave de la production à la CPG

0

Gafsa : ouverture d’informations judicaires sur l’entrave de la production à la CPG

Gafsa : ouverture d’informations judicaires sur l’entrave de la production à la CPG 

Le premier ministère à Gafsa a ordonné, lundi, l’ouverture d’informations judicaires sur les causes de l’entrave de la production à la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG).

Cette décision a été prise sur fond de plaintes déposées par la CPG contre des groupes qui œuvrent à entraver la production et le transport du phosphate dans les unités de Metaloui, Mdhila, Om Larayes et Redeyef, a indiqué le procureur de la République auprès du tribunal de première instance à Gafsa à la correspondante de TAP, ajoutant que les enquêtes judiciaires seront menées par l’unité nationale des enquêtes d’El Gorjani.

Des sit-ins sont tenus depuis le 20 janvier dernier dans les différentes unités de production de la CPG pour protester contre les résultats d’un concours oragnisé par la Compagnie pour recruter 1700 personnes.   

Un conseil ministériel restreint, présidé samedi à la Kasbah par le chef du gouvernement Youssef Chahed, a décidé de suspendre toutes les propositions d’emploi aux centres de production de phosphate à l’arrêt et de geler tous les programmes de recrutement élaborés par la Compagnie de Phosphate Gafsa ou ceux qu’elle compte entreprendre tout en suspendant les résultats des concours jusqu’à la reprise normale de la production et du transport du phosphate.

Il a chargé le ministre de la justice d’entreprendre les mesures immédiates pour des poursuites judiciaires à l’encontre de tous ceux qui violent la loi et entravent délibérément la production et le transport du phosphate.

Le premier ministère à Gafsa a ordonné, lundi, l’ouverture d’informations judicaires sur les causes de l’entrave de la production à la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG).

Cette décision a été prise sur fond de plaintes déposées par la CPG contre des groupes qui œuvrent à entraver la production et le transport du phosphate dans les unités de Metaloui, Mdhila, Om Larayes et Redeyef, a indiqué le procureur de la République auprès du tribunal de première instance à Gafsa à la correspondante de TAP, ajoutant que les enquêtes judiciaires seront menées par l’unité nationale des enquêtes d’El Gorjani.

Des sit-ins sont tenus depuis le 20 janvier dernier dans les différentes unités de production de la CPG pour protester contre les résultats d’un concours oragnisé par la Compagnie pour recruter 1700 personnes.   

Un conseil ministériel restreint, présidé samedi à la Kasbah par le chef du gouvernement Youssef Chahed, a décidé de suspendre toutes les propositions d’emploi aux centres de production de phosphate à l’arrêt et de geler tous les programmes de recrutement élaborés par la Compagnie de Phosphate Gafsa ou ceux qu’elle compte entreprendre tout en suspendant les résultats des concours jusqu’à la reprise normale de la production et du transport du phosphate.

Il a chargé le ministre de la justice d’entreprendre les mesures immédiates pour des poursuites judiciaires à l’encontre de tous ceux qui violent la loi et entravent délibérément la production et le transport du phosphate.

commentaires
Loading...