APIA : progression de 2.8% les investissements privés dans le secteur agriculture et pêche

Le volume des investissements privés approuvés par l’APIA et réalisés dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche, de catégorie “B”(les projets de plus de 60 mille dinars) et de catégorie “c” (plus de 225 mille dinars), a atteint 480,9 MD, jusqu’à fin novembre 2015, contre 467,6 MD au cours de la même période de 2014, soit une hausse de 2,8%.

D’après des statistiques de l’APIA (Agence de promotion des investissements agricoles), les investissements, réalisés dans le secteur de la transformation intégrée, ont augmenté, jusqu’à novembre 2015, de 393% pour atteindre 40,5 MD contre 8,2 MD pendant la même période de 2014.

Cette évolution s’explique par l’approbation de 11 projets d’investissement dans l’extraction et le conditionnement des huiles alimentaires, pour un montant global de 23 MD et de 10 autres projets de réfrigération de produits agricoles, pour un montant global de 10,5 MD.

Dans le secteur de la pêche, les investissements ont évolué de 22,8%, passant de 24,6MD en 2014 à 30,2 MD en 2015, grâce aux efforts déployés pour la mise à niveau des unités de pêche à Bizerte, Monastir, Sfax, Mahdia et Médenine.

L’APIA a approuvé 11 projets d’investissement à participation étrangère, d’une valeur de 14,2 MD, ce qui permettra de créer 226 emplois permanents, d’après l’agence.

Il s’agit, en particulier, d’activités de production de microalgue et de culture de plantes médicinales et aromatiques biologiques en plus des activités de la pêche à chalut.

En revanche, les statistiques de l’APIA ont révélé que les investissements des SMVDA (Sociétés de mise en valeur et de développement agricole), ont baissé de 48,6 MD en 2014, à 14,1 MD en 2015.

Au niveau des investissements des grands agriculteurs (plus de 1 MD), l’APIA a approuvé, jusqu’à fin novembre 2015, 65 projets d’investissement, d’une valeur de 176,8 MD, contre 60 projets d’un montant de 197,6 MD, réalisés, notamment, dans l’aviculture et l’aquaculture.

De même, les coopératives de services agricoles ont observé leurs investissements diminuer de 8,2 MD en 2014, à 7,4 MD en 2015.

Par contre, les investissements réalisés par les nouveaux promoteurs ont évolué de 3,4% pour atteindre, à fin novembre 2015, 24MD, alors que le taux de financement des investissements agricoles par les banques ne dépasse pas 12,5% en 2015, contre 14,3% en 2014.

Les mêmes statistiques montrent que l’ensemble des investissements approuvés permettront de créer 4743 emplois permanents, dont 293 destinés aux diplômés de l’enseignement supérieur.

Commentaires (0)
Ajoutez un commentaire