MyOffice : les écoles de la République de Guinée recevront 300 000 licences du logiciel russe

MyOffice : les écoles de la République de Guinée recevront 300 000 licences du logiciel russe

Carousel Finance SA transférera gratuitement 300 000 licences du logiciel bureautique russe « MyOffice Éducation » aux établissements d’enseignement d’ici 10 ans

MyOffice, éditeur russe de logiciels bureautiques pour la communication et le travail collaboratif avec des documents, a annoncé la signature d’une lettre d’intention avec le gouvernement de la République de Guinée afin de fournir 300 000 licences éducatives MyOffice pour répondre aux besoins de toutes les écoles du pays d’ici 10 ans.

L’accord d’approvisionnement a été signé dans la capitale de la Guinée, Conakry, avec le soutien direct de Djene Kaba Condé, Première Dame de la République de Guinée, et de sa fondation caritative « Prosmi », de représentants du Gouvernement de la République de Guinée, ainsi que de l’Ambassade de la Fédération de Russie en République de Guinée et en République de Sierra Leone.

La lettre d’intention a été signée par Alpha Amadou Bano Barry, ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation de la République de Guinée, et par Jafar Hilali, fondateur et associé directeur de Carousel Finance SA, le principal partenaire de distribution de MyOffice dans les pays d’Afrique.

La signature de ce document, qui prévoit une coopération sous forme de partenariat public-privé, est devenue possible grâce à la mise en œuvre par le Gouvernement de la République de Guinée d’un projet national dans le domaine de l’éducation visant l’intégration des technologies de l’information dans l’enseignement scolaire.

Selon les termes de l’accord, Carousel Finance SA transférera gratuitement 300 000 licences du logiciel bureautique russe « MyOffice Éducation » aux établissements d’enseignement d’ici 10 ans.

L’accord a été conclu dans le cadre d’une mission d’affaires dans le pays impliquant un certain nombre de rencontres au sommet. Les parties ont discuté des défis existants en matière de sécurité informatique auxquels sont confrontés les dirigeants de la République, ainsi que des plans et perspectives de mise en œuvre de projets nationaux destinés au développement de l’économie numérique et du système éducatif de la République de Guinée.

L’intégration des logiciels bureautiques russes dans l’infrastructure de l’État aura un impact sur la mise en place de la souveraineté numérique du pays et permettra au gouvernement guinéen de passer rapidement à l’utilisation de produits logiciels fiables et sécurisés offrant la possibilité de contrôler entièrement ses propres données.

La cérémonie de signature de la lettre d’intention a eu lieu dans les locaux de la prestigieuse école du 1er mars de la commune de Matam, située dans le centre de Conakry.

L’événement s’est déroulé en présence de Djene Kaba Condé, Première Dame de la République de Guinée, d’Alpha Amadou Bano Barry, ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation de la République de Guinée, ainsi que de Saïd Oumar Koulibaly, ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique.

« Il y a plusieurs années, la République de Guinée a mis le cap sur la numérisation du pays. De nouveaux ordinateurs font progressivement leur apparition dans les écoles du pays, et au cours de la prochaine décennie nous allons renouveler complètement le parc d’équipements dans les écoles.

Parallèlement, nous effectuons la mise à jour du programme scolaire et mettons en place une norme éducative unique pour tous les établissements d’enseignement de Guinée. Il est important pour nous que les produits logiciels fonctionnent sur tous les ordinateurs scolaires et appareils mobiles, c’est pourquoi nous sélectionnons soigneusement les solutions existantes.

Le logiciel bureautique MyOffice fonctionne sur toute plateforme et répond pleinement à ces exigences. Son utilisation nous aidera à atteindre nos objectifs plus rapidement et à amorcer la transition vers des logiciels russes sécurisés dès cette année. » — Alpha Amadou Bano Barry, ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation de la République de Guinée.

« Nous notons le grand intérêt pour les produits MyOffice en Afrique. Les gouvernements des pays en développement, dont celui de la République de Guinée, sont très préoccupés par le problème de l’accès non autorisé aux données des utilisateurs qui peut survenir lors de l’utilisation des services de cloud public. Lors du choix des produits logiciels, nos partenaires africains ont des exigences élevées en matière de sécurité de l’information, et les logiciels russes se conforment pleinement à celles-ci.

L’accord offrira à la jeune génération un accès sans obstacle aux technologies modernes et aura un impact significatif sur le développement des compétences en littératie numérique. » — Jafar Hilali, fondateur et associé directeur de la société Carousel Finance SA, partenaire principal de My Office pour la distribution en Afrique.

« Alpha Condé, le président de la Guinée, a déclaré il y a cinq ans au Forum économique international de Saint-Pétersbourg que la Guinée était prête à devenir la “porte d’entrée de la Russie vers l’Afrique de l’Ouest”. Il est agréable de constater que les actes s’accordent avec les paroles, et nous avons pu nous en convaincre personnellement.

La signature de la lettre d’intention doit être considérée comme une éclatante confirmation de la volonté des dirigeants du pays à coopérer commercialement et économiquement avec la Russie. Nous espérons que la fourniture aux écoles du logiciel russe MyOffice sera le premier pas vers le début d’une coopération à long terme et aidera le gouvernement de la République de Guinée à mettre en œuvre rapidement les projets nationaux prévus, contribuant ainsi à la croissance des connaissances informatiques de la population. » — Gleb Tcheglakov, associé directeur de la société Carousel Finance SA.

« La Guinée est l’un des rares pays d’Afrique où, selon la Banque mondiale, plus de 91 % des enfants sont scolarisés. De même, la population du pays augmente régulièrement chaque année et aujourd’hui, le pays compte plus de 13 millions de personnes. Le gouvernement guinéen souhaite fournir aux citoyens une éducation de qualité et fait de grands efforts pour améliorer l’accessibilité de celle-ci et doter les écoles de technologies modernes. Nous sommes heureux de participer à un tel projet et nous sommes prêts à soutenir les initiatives éducatives du pays et à discuter des possibilités d’étendre la coopération russo-guinéenne. » — Dmitri Komissarov, directeur général de MyOffice.

Lire aussi:
Cynapsys organisera une Formation avec le logiciel CLT le 02 & 03 Juin
Cynapsys acquit totalement le logiciel SIEC
Les logiciels dans la balance
Centre d’appui aux logiciels libres dans la région arabe
BSA: La valeur d’un logiciel sous licence

la République de Guinéelogiciel bureautiqueMyOffice
Commentaires (0)
Ajoutez un commentaire