Plumes économiques
Plumes Economiques

MainOne célèbre 5 années de transformation du paysage Internet en Afrique de l’Ouest

0

MainOne célèbre 5 années de transformation du paysage Internet en Afrique de l’Ouest plumeseconomiques 

En cinq ans, MainOne a investi plus de 300 millions de dollars dans la mise en place d’infrastructures en Afrique de l’Ouest.

MainOne , qui est l’une des principales sociétés de télécommunications et de services de données opérant en Afrique de l’Ouest, a célébré aujourd’hui cinq années passées à la pointe de la transformation du paysage Internet de la région. S’exprimant lors d’une conférence de presse visant à informer les médias des réalisations de l’entreprise au cours des cinq dernières années, la PDG, Mme Funke Opeke, a évoqué l’évolution de la société, qui avait démarré ses activités en tant qu’opérateur de câbles sous-marins avant de devenir un fournisseur complet de services de communication inter-entreprises (business-to-business). Mme Opeke a indiqué que la société a, au cours de ses cinq années d’activité, procédé à de nouveaux investissements visant tout autant à alimenter une croissance organique qu’à conclure des partenariats pour son réseau de fibres terrestre et de points d’accès (Point of Presence, PoP) dans la région, et qu’elle a ouvert un centre de données de niveau III, MDX-I, qui aura été le premier en son genre dans la région de Lagos au début de la présente année.

Elle a expliqué que, depuis sa création, MainOne a pour objectif de réduire la fracture numérique en Afrique de l’Ouest, et de devenir le fournisseur de services Internet de gros et le catalyseur du commerce en ligne privilégié de la région. Elle estime que cet objectif est atteint dans la mesure où la société propose aujourd’hui ses services dans 7 pays d’Afrique de l’Ouest, et où une liste impressionnante de plus de 500 opérateurs de télécommunications de grande envergure, de fournisseurs de services Internet, d’organismes gouvernementaux, de grandes entreprises et d’établissements d’enseignement de la région opèrent sur son réseau. Aujourd’hui, MainOne propose la capacité de service la plus élevée de la région sur son câble sous-marin ; interconnectée avec les points d’échange Internet que sont le London Internet Exchange (de LINX), l’Amsterdam Internet Exchange (AMIX), le Nigerian Internet Exchange (IXPN) et le Ghanaian Internet Exchange (GIX), la société est également le premier fournisseur de transit Internet d’Afrique de l’Ouest. Ces réalisations ont ouvert de nouvelles perspectives d’affaires aux entreprises locales et ont eu un impact positif en termes de création d’emplois.

« Malgré les défis auxquels nous sommes confrontés dans cette région, essentiellement du fait du manque d’infrastructures et du coût élevé de celles-ci, nous sommes très optimistes quant aux perspectives d’avenir qu’offre le marché du haut débit, et nous sommes déterminés à maintenir résolument le cap qui est le nôtre, à savoir la réduction de la fracture numérique entre l’Afrique et le reste du monde », a déclaré Mme Funke Opeke.

En cinq ans, MainOne a investi plus de 300 millions de dollars dans la mise en place d’infrastructures en Afrique de l’Ouest afin d’améliorer les services de connectivité et de centres de données en Afrique de l’Ouest. Durant toute cette période, la société a été en mesure de fournir à ses clients des services extrêmement fiables et disponibles, et ce, sans subir aucun temps d’arrêt sur son infrastructure centrale de câble sous-marin tout au long de sa période d’exploitation.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Plumes Economiques