Beckham au PSG, fin de la légende

David Beckham ne signera pas avec le Paris SG, a indiqué le directeur sportif du club Leonardo lors du stage de l’équipe au Qatar. “Il (Beckham) ne viendra pas au PSG”, a indiqué à la presse le Brésilien, évoquant des “raisons familiales”. A 36 ans, il alimentait la rubrique des transferts depuis plusieurs mois, n’étant plus sous contrat avec les Los Angeles Galaxy depuis le 31 décembre.

 

Est-ce la nouvelle proposition des Los Angeles Galaxy ? Est-ce le froid affiché par Carlo Ancelotti à l’évocation de sa possible arrivée ? Ou est-ce simplement l’air californien et la carrière de Victoria Beckham outre-Atlantique ? En tout cas, c’est désormais officiel, David Beckham ne viendra pas au PSG. Cela fait pourtant plusieurs mois que les rumeurs l’annoncent de plus en plus proches du club de la Capitale. De recherches d’appartement à Paris et de maison dans les Yvelines, à la prochaine inscription des enfants Beckham dans un établissement réputé et privé de Croissy (Yvelines), tout était bon pour accréditer cette thèse. Mais depuis le Qatar, où le PSG est en stage depuis dimanche, Leonardo, son directeur sportif, a mis fin au suspense. “Il (Beckham) ne viendra pas au PSG”, a-t-il lancé à la presse. Cette annonce est devenu une confirmation.

Car depuis la période des fêtes, la piste menant au milieu de terrain anglais avait tendance à sérieusement se refroidir. C’est la BBC qui a levé la première le lièvre en révélant que les Los Angeles Galaxy avaient proposé un nouveau contrat à l’ancien Mancunien, assorti d’une clause pour le libérer l’été prochain afin de lui permettre de participer aux Jeux Olympiques à Londres, son grand objectif. En pleine saison américain, l’équipe championne des Etats-Unis faisait ainsi un geste important pour le conserver. Deuxième élément: les propos de Carlo Ancelotti sur un joueur qu’il a dirigé au Milan AC. Quelques heures avant les paroles du Brésilien, l’Italien indiquait que “c’est le club qui discute de cela avec l’agent du joueur mais aucune décision n’a été prise.” Avant de glisser, sans montrer un profond attachement au Spice Boy, que “Beckham est un joueur sérieux dans son travail et professionnel, c’est tout ce que je peux dire.” C’est peu pour un joueur qui a plutôt toujours attiré les louanges dans les différents clubs dans lesquels il est passé.

“Nous sommes déçus, mais les deux parties ont considéré que ce serait mieux ainsi (…). Peut-être, à l’avenir”, concédait Leonardo. “Nos positions n’étaient pas éloignées, mais il y avait des facteurs familiaux, et je pense que c’est la raison (de sa non-venue). Il était très difficile de faire déménager la famille”. De son côté, Nasser Al Khelaifi, le président du club, n’a pas caché que “nous sommes un petit peu déçus, bien sûr, qu’il ne vienne pas”, tout en abondant dans le sens de son directeur sportif: “Nous sommes d’accord qu’il est préférable pour tout le monde que ce soit ainsi”.

61,5 millions d’euros pour Kaka et Pato ?

Beaucoup plus élogieux qu’Ancelotti à l’égard d’un joueur qu’il a également côtoyé à l’AC Milan, Leonardo voit donc sa piste la plus médiatisée sombrer à l’entame de cette nouvelle année. Heureusement, les millions de QSI (Qatar Sports Investments), propriétaire du club, devraient lui offrir de nouvelles opportunités. Cet atout est également une contrainte, surtout depuis l’arrivée de Carlo Ancelotti. Car la venue du technicien italien dans un club leader de Ligue 1 oblige l’équipe à finir championne à l’issue de la saison, et son arrivée est certainement couplée à une demande de renforts majeurs.

De grands noms et de grands résultats, voilà ce qu’attendent les Qataris, dès cette saison. Leonardo a encore 28 jours pour combler la première partie de leurs volontés. Kaka et Pato, respectivement du Real Madrid et de l’AC Milan, seraient les cibles privilégiés par Ancelotti, qui les a tous deux dirigés en Lombardie. Une source proche de Qatar Sports Investments (QSI) aurait même indiqué à l’AFP que les dirigeants parisiens seraient prêts à investir 61,5 millions d’euros pour les deux Brésiliens. Mais cela ne suffit pas forcément à faire venir un joueur à Paris… Et comme Paris affronte l’AC Milan mercredi en amical, les choses pourraient avancer rapidement. Dans un sens ou dans l’autre.

vous pourriez aussi aimer

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy