Plumes économiques
Plumes Economiques

Imen Bahroun : 1ére femme à la tête d’une télévision publique tunisienne

0

La polémique qui a été créé suite aux nominations des nouveaux dirigeants des principaux organes de presse.  L’instance nationale de la réforme de l’information et de la communication et le syndicat des journalistes ont suggéré que le gouvernement doit les consulter avant toute nomination. Il y a toujours un hic devant certaines nominations surtout des responsables qui ont assumé des responsabilités à l’époque de l’ancien régime.

Mme Imen Bahroun, un choix du gouvernement sur lequel il y a une quasi-unanimité que c’est une bon choix pour être désignée à la tête de la chaine de télévision « El Wataniya 2 ».

Victime de l’ancien régime puisqu’elle a été traduite en justice à trois reprises et ses émissions audacieuses « An Hosni Nyia » et « El Hakika » ont été arrêtés sur ordre direct de Ben Ali, la nomination de Mme Bahroun, a été considérée comme une revanche par la grande famille journalistique et une consécration pour les femmes  journalistes puisqu’il s’agit de la première femme directrice d’une télévision publique.

Imen Bahroun est titulaire d’une maitrise en journalisme de l’IPSI et qu’elle a poursuivie son 3éme cycle en audio-visuel à la faculté de l’information du Caire.

Elle est journaliste professionnelle depuis 1993, été présente dans de nombreux médias tunisiens et étrangers dont la télévision nationale, ART, Hannibal TV, TWT, la radio nationale, Radio Express FM, la radio du Caire et l’agence Tunis Afrique Presse.

Enhanced by Zemanta
commentaires
Loading...
Inline
Inline