Plumes économiques
Plumes Economiques

Hydrocarbures : une nouvelle baisse des prix à partir du 1er juillet 2016

0

Hydrocarbures-une-nouvelle-baisse-des-prix-a-partir-juillet-2016-plumeseconomiques

Le directeur général de l’énergie au ministère de l’énergie et des mines Ridha Bouzouada  a annoncé une nouvelle baisse des prix des hydrocarbures en Tunisie à partir du 1er juillet 2016.

 La nouvelle baisse concernera le Gazoil 50, le Gazoil normal et l’essence, relevant que cette baisse est expliquée par la baisse des prix internationaux, étant donné que la moyenne générale du prix du baril est de 33 dollars et inférieure au prix référentiel adopté lors de la préparation du budget de l’Etat au titre de l’exercice 2016, lorsqu’il avait été établi à 55 dollars le baril.

À noter que depuis janvier 2016, le prix des hydrocarbures a baissé de 20 millimes pour le litre d’essence et de 50 millimes pour celui du Gazoil 50 et Gazoil normal, engendrant ainsi une baisse des recettes de l’Etat de près de 130,8 MD.

La même source a indiqué qu’à partir de juillet 2016, un nouveau mécanisme de révision des prix des hydrocarbures sera lancé (Gazoil, Gazoil 50 et Essence). Ce mécanisme permettra de réviser automatiquement les prix des hydrocarbures chaque trois mois afin de réduire la subvention et rapprocher les trois produits précités des prix réels.

Il a souligné, à ce propos, que la révision suppose une hausse, une baisse ou une stabilité des prix des hydrocarbures. Selon Bouzouada, le nouveau mécanisme sera prêt en mai, notamment au plan technique, après son approbation par un conseil ministériel, indiquant que les différents intervenants économiques dans ce système (ministère des finances, stations de distribution des hydrocarbures et sociétés de distribution) seront informés, pour se préparer à l’application dudit mécanisme, à partir du mois de juillet prochain.

Le directeur général de l’énergie a fait savoir qu’un fonds de financement a été créé pour financer l’écart des prix des hydrocarbures, dont les ressources proviendront de l’imposition de 5% sur chaque litre d’hydrocarbures. L’objectif est de fournir des ressources financières d’une valeur de 120 millions de dinars, jusqu’au mois de juillet 2016, ce montant devant servir à réguler les prix des hydrocarbures, au cas où ces prix enregistrent une hausse.

TAP

Leave A Reply

Your email address will not be published.


CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
[ Different Image ]
Plumes Economiques