Plumes économiques
Plumes Economiques

La STEG recouvre 3.57% de ses dettes

0

La STEG recouvre 3.57% de ses dettes

La Société tunisienne de l’Electricité et du gaz (STEG) a récupéré 30 Millions de dinars (MD) de ses dettes auprès des clients dont l’enveloppe totale a atteint à la fin du mois d’octobre 840 MD.

Ces résultats sont dus à la campagne lancée le 19 octobre 2015 par la STEG pour inciter les clients à rembourser leurs factures impayées, a affirmé le directeur des opérations de distribution régionale à la STEG, Mongi Bousbii.

Le responsable a indiqué que la loi sera appliquée sur les personnes qui refusent de régler leurs factures affirmant que la STEG qui est une société citoyenne dont l’objectif ne consiste pas à couper l’électricité.

Cependant il s’agit d’un service public à préserver.

Les dettes recouvrées auprès des citoyens et des petits métiers, lesquelles sont passées de 460 MD à la fin du mois de septembre à 430 MD à mi-octobre, a-t-il dit notant que ces impayés représentent 35% du total des dettes de la STEG.

Quant aux dettes des ministères et des entreprises publiques, elles sont estimées à la fin du mois d’octobre 2015, à environ 120 MD, a-t-il dit exprimant sa préoccupation quant à la hausse des impayés de certaines institutions publiques telles que la Société tunisienne de Sidérurgie « El Fouladh » ( 24 MD), la société nationale de Cellulose et de papier Alfa SNCPA ( 26MD), la Société d’exploitation du canal et adductions des eaux du Nord ( SECADENORD)(6MD) et la Société nationale des chemins de fer tunisiens (6MD).

S’agissant des impayés des industriels, ils ont atteint au cours de la même période précitée, 53 MD dont 20MD revenant au secteur touristique contre 20 MD pour les associations d’intérêt commun et 8 MD pour les briqueteries.

Concernant les dettes des collectivités locales et les conseils régionaux, elles ont atteint environ 26 MD.

A cet égard, les séances de travail tenues au niveau du ministère de l’intérieur ont permis d’identifier les moyens de recouvrement de ces dettes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Plumes Economiques