Plumes économiques
Plumes Economiques

L’UTAP soutient les protestations des agriculteurs contre la détérioration des filières de production

0

L’UTAP soutient les protestations des agriculteurs contre la détérioration des filières de production

Les présidents des Unions régionales de l’agriculture et de la pêche, réunis mardi à Tunis, ont réitéré leur soutien aux mouvements de protestation des agriculteurs et marins-pêcheurs, prévus, très prochainement, dans toutes les régions, contre la détérioration des filières de production.

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) a souligné, mardi, dans un communiqué, la nécessité de lancer des dialogues avec autorités exécutive et législative, en vue de sauver, en particulier, les filières céréalière, oléicole, et celle de la pêche.

L’organisation agricole accuse le gouvernement de « procrastination » et le qualifie de « responsable de la destruction » de ces  filières agricoles et de la détérioration de la situation socio-économique des agriculteurs et des pêcheurs.

L’UTAP a déploré la politique du Ministère de l’Agriculture qui promeut, selon elle, les semences importées de moindre qualité au détriment des semences locales sélectionnées. Elle évoque aussi l’absence d’engrais sur le marché, ce qui aura des impacts négatifs sur la production et la rentabilité.

Les présidents des unions régionales de l’UTAP ont aussi critiqué les mesures prises récemment dans le secteur oléicole, estimant qu’elles ne répondent pas aux attentes des agriculteurs.

Ils ont appelé à augmenter le budget alloué à l’Office National de l’Huile (ONH) pour qu’il joue pleinement sont rôle de régulateur du marché et proposé de fixer un prix de référence.

En ce qui concerne le secteur de la pêche, ils ont mis l’accent sur la pollution de la mer qui a eu des effets néfastes sur la richesse halieutique et les sources de revenus des marins pêcheurs, appelant les autorités concernées à indemniser les pêcheurs affectés.

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Plumes Economiques