Plumes économiques
Plumes Economiques

Plus que 86 entreprises allemandes n’excluent pas une fermeture définitive de leur entité en Tunisie

0

Plus que 86 entreprises allemandes n’excluent pas une fermeture définitive de leur entité en Tunisie

Les résultats de l’enquête menée auprès d’entreprises industrielles allemandes en Tunisie pour connaître leur situation dans le contexte de crise actuel montrent qu’il faut agir vite pour une reprise de l’activité afin de sauver les emplois.

Afin d’évaluer les répercussions du COVID-19 sur l’économie tunisienne et plus particulièrement sur les entreprises allemandes qui y sont installées, l’AHK Tunisie a réalisé une enquête en ligne auprès de 130 de ses entreprises membres, dressant ainsi un bilan de la situation et des perspectives de celles-ci.

Les entreprises ont donc partagé leurs perceptions et craintes actuelles pour leurs affaires et leurs employés en Tunisie.

D’autant que leur poids est considérable : ce sont près de 260 entreprises allemandes en Tunisie qui assurent 70.000 emplois directs, dont 1/3 dans le secteur de l’automobile.

Le stock des investissements allemands étant de 1,5 milliard de Dinars, il est primordial pour la Tunisie de préserver cette situation.

Les résultats de notre en quêtes ont sans équivoque quant à l’inquiétude qui pèse sur le secteur industriel en raison de l’interruption de l’activité et montrent que les conséquences du COVID-19 sur les sociétés risquent de mettre en danger leur pérennité et donc les emplois Malheureusement à l’heure actuelle, près de 50% des entreprises craignent un impact fort voire très fort sur leurs finances dans les mois à venir.

De plus, l’enquête de l’AHK a également révélé que 4 entreprises allemandes en Tunisie sur 5 s’attendent à une réduction considérable voir même à une annulation de leurs investissements prévus pour 2020.

D’ailleurs,1/3 de ces entreprises n’excluent pas une fermeture définitive de leur entité en Tunisie .

Ceci met en péril de dizaines de milliers d’emplois.

L’enquête a donc montré que les entreprises allemandes considèrent que la situation est très préoccupante.

L’impact le plus important sera ressenti par les sociétés totalement exportatrices qui seront les plus touchées.

Le risque est que certains donneurs d’ordres à l’étranger notamment du secteur automobile, mais bien d’autres aussi-reprennent leur production et veulent passer des commandes.

Faute de livraison des sociétés en Tunisie ils vont commencer à chercher de nouveaux fournisseurs dans les pays où la situation de la production n ́est pas aussi restreinte qu’en Tunisie.

Au fur et à mesure que le temps passe, tout le travail et les efforts fournis depuis des décennies pour attirer et fidéliser les investisseurs allemands seront en péril.

Il faut organiser au plus vite la reprise des activités tout en respectant les consignes de sécurité sanitaire.

Les entreprises insistent sur la nécessité de trouver des solutions rapidement pour pallier à cette menace imminente pour l’emploi en Tunisie.

La santé des personnes physiques est primordiale mais la santé des personnes morales-les entreprises industrielles, est également nécessaire pour sauver l’emploi en Tunisie. Rappelons que le plus important levier de sortie de crise est l’union de nos forces car ce n’est qu’ensemble que nous pourrons surmonter les défis!

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Plumes Economiques