Plumes économiques
Plumes Economiques

Tunisie numérique le projet qui vise à encourager les jeunes

0

Tunisie numérique le projet qui vise à encourager les jeunes

La stratégie Tunisie numérique comporte des objectifs liés aux start-ups à travers l’amélioration  du climat des affaires, a souligné le ministre des Technologies de la Communication  et de l’Economie Numérique, Anouer Mâarouf.

Intervenant, jeudi, le lancement d’un premier centre numérique pilote en Tunisie, en Afrique et au Moyen Orient, Mâarouf a affirmé que son département s’attache, en collaboration avec les ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Formation  professionnelle et la société civile, à consolider les compétences des jeunes promoteurs et à impulser la création des Start-ups.

Le ministre a indiqué que les Start-ups ont besoin de 5 programmes stratégiques surtout au niveau de la programmation, les laboratoires spécialisés dans la créativité et l’industrie numérique et d’autres programmes pour renforcer les sociétés en leur garantissant les financements nécessaires.

D’après lui, ce centre technologique lancé à l’initiative de l’opérateur téléphonique « Orange-Tunisie » gèreun fonds d’investissement  de 50 milliards d’euros pour soutenir les Start-ups innovantes dans le continent africain (Technologie financière, de santé numérique, de l’énergie, de l’enseignement numérique et de la gouvernance numérique). Ce fonds cible les  promoteurs de projets et les propriétaires des start-ups.

La responsable de ce projet, Asma Naifer a fait savoir que la société numérique renferme moult activités, partant du perfectionnement et de la formation en langage de programmation, passant par l’accompagnement et le renforcement des start-ups.

Ces espaces permettront aux étudiants et aux diplômés du supérieur ou ceux qui n’ont pas obtenu des diplômes, outre les professionnels de bénéficier de sessions de mise à niveau professionnelle.

A rappeler que depuis sa création,  en 2010, le centre est parvenu à former  16 mille jeunes tunisiens  en leur garantissant un appui dans le domaine des technologies numériques. Près de 1800 autres ont bénéficier de stages de reconversion professionnelles,  800 collégiens et lycéens ont été initiées code et 95% d’entre eux ont été recrutés en Tunisie et à l’international. lèves qui ont suivi des stages en langage de programmation.

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Plumes Economiques