Plumes économiques
Plumes Economiques

Tunisie: 7 candidats pour l’acquisition de Banque Zitouna et Zitouna Takaful

0

Tunisie: 7 candidats pour l’acquisition de Banque Zitouna et Zitouna Takaful

Al Karama Holding, la société qui gère les entreprises confisquées par l’Etat tunisien au clan de l’ex-président Ben Ali, a annoncé le 16 juin que des candidats locaux et étrangers ont manifesté leur intérêt pour l’acquisition des parts de l’Etat dans une banque et une compagnie d’assurances islamiques baptisées respectivement Banque Zitouna et Zitouna Takaful.

Les groupes locaux intéressés par la cession, qui portera sur un bloc unique d’actions représentant 69,15% du capital de la Banque Zitouna et 70% de Zitouna Takaful, sont Arab Tunisian Bank, le groupe Majda Tunisia et le consortium Super Mouss-Fethi Neifar.

Les groupes tunisiens Amana et  Moulin Holding  ont, quant à eux, préféré s’allier à deux groupes étrangers, en l’occurrence Alfa Lux (Luxembourg) et Rusd Investment Bank INC (Malaisie).

Les trois autres candidats sont la Banque centrale populaire (Maroc), Coris Holding (Burkina Faso) et le consortium Crédit Immobilier et Hôtelier (Maroc)-Qatar International Islamic Bank (Qatar)-Caisse de Dépôt et de Gestion (Maroc).

Le processus de cession comprend une phase de pré-qualification des candidats, suivie d’une phase d’offres financières ouverte à tous les candidats pré-qualifiés.

Le consortium dirigé par FINACTU International et comprenant BDO Tunisie, Auxilium Consulting et le cabinet d’avocat Adly Bellagha & Associés, a été retenu par Al Karama Holding comme conseiller exclusif pour l’assister dans la réalisation de l’opération de cession.

Fondée en 2009, la Banque Zitouna  compte un réseau de 114 agences réparties sur l’ensemble du territoire tunisien. Zitouna Takaful est la première compagnie d’assurance en Tunisie opérant selon le modèle Takaful. Elle dispose d’un réseau de 48 agences et succursales.

Les deux établissements financiers ont été confisqués à Sakhr El Materi, gendre de l’ex-président Zine el-Abidine Ben Ali, au lendemain de la révolution de 2011.
lire aussi : 

Leave A Reply

Your email address will not be published.


CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
[ Different Image ]
Plumes Economiques