Plumes économiques
Plumes Economiques

Signature d’une convention pour le renforcement de l’intégration des travailleurs informels dans l’économie formelle

0

Signature d’une convention pour le renforcement de l’intégration des travailleurs informels dans l’économie formelle

ministère de la formation professionnelle et de l’emploi 

Une convention cadre de partenariat a été signée, mardi, entre le  ministère de la formation professionnelle et de l’emploi  et l’association tunisienne pour le Management et la stabilité sociale (TAMSS ) pour la mise en application du projet « Tunisia inclusive labor initiative  Expanding Opportunities »  (TILI EO)). 

L’objectif de ce projet est  de contribuer  au renforcement de l’intégration des travailleurs informels dans l’économie formelle, en travaillant sur plusieurs  axes, notamment le cadre législatif, a affirmé, Chéma Gargouri, présidente de TAMSS.  La finalité, a-t-elle expliqué, est de garantir la promotion des conditions du travail décent pour ces travailleurs. 

D’après la présidente de TAMSS, le projet vise à assurer l’appui à la formalisation, garant d’une économie plus inclusive en Tunisie, en améliorant la législation, les politiques et les services y afférents. 

L’association  œuvre, dans le cadre de ce projet, à mettre en place des activités permettant d’aider les travailleurs informels à s’intégrer dans le secteur formel  afin de préserver leur dignité et leur offrir la possibilité d’avoir le droit à la sécurité sociale, a-t-elle insisté. 

Conformément à cette convention signée au siège du ministère, les deux parties signataires ont convenu de développer le cadre général relatif au projet du statut de l’auto- entrepreneur. 

La secrétaire d’Etat chargée de la Formation professionnelle et de l’Initiative privée, Saïda Ounissi, a déclaré, que le projet de loi sur le statut de l’auto-entrepreneur sera présenté au conseil des ministres avant la fin du mois courant. 

Ce projet de loi permettra, a-t-elle dit, de lutter contre le travail informel et de guider les jeunes dans la création d’entreprises. 

Pour sa part, Rania Haji, coordinatrice du projet TILI EO, a précisé que ce projet s’inscrit dans le cadre des efforts d’accompagnement des  demandeurs d’emploi, ayant une activité génératrice de revenu dans le secteur informel, à rejoindre le secteur formel. 

Parmi les actions à accomplir dans le cadre de cette convention figurent, aussi, l’organisation d’une formation au profit des conseillers de l’emploi, l’élaboration d’outils de formation et d’accompagnement des demandeurs d’emploi exerçant des activités informelles, la mise en place de mesures systématiques de collecte d’information concernant l’emploi et le secteur informel en partenariat avec l’observatoire national de l’emploi et des qualifications. 

Un comité de pilotage, composé de représentants de chaque partie  signataire,  se charge du    suivi de la mise en application de cette convention. 

Cette convention est conclue pour une durée de deux ans et demie renouvelable après évaluation des réalisations.*

lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.


CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
[ Different Image ]
Plumes Economiques