Plumes économiques
Plumes Economiques

BAD : Les dirigeants africains réaffirment leur soutien à l’entame du second mandat du président Akinwumi Adesina 

0

BAD : Les dirigeants africains réaffirment leur soutien à l’entame du second mandat du président Akinwumi Adesina 

Pour la première fois, les réunions se sont tenues en mode virtuel en raison des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19

Les dirigeants africains réaffirment leur soutien à la à l’entame du second mandat du président Akinwumi Adesina

Pour la première fois, les réunions se sont tenues en mode virtuel en raison des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19

Les dirigeants africains ont réaffirmé, mardi 1er septembre, leur soutien à la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) et au leadership de son président Akinwumi Adesina, réélu pour un second mandat de cinq ans avec une priorité accordée au développement durable sur le continent.

À l’occasion de la cérémonie de prestation de serment du président Adesina, plusieurs chefs d’État africains ont salué les actions de la Banque, en particulier son assistance aux États membres dans le contexte de crise actuelle du Covid-19. Il s’agit de Muhammadu Buhari du Nigéria, Paul Kagamé du Rwanda, Alpha Condé de Guinée, George Weah du Libéria, Sassou Nguesso du Congo et Umaro Sissoco Embaló de la Guinée-Bissau.

« Monsieur Adesina, vous avez notre plein soutien dans la poursuite de votre mandat à la Banque au cours de cette période où sévit le Covid-19, marquée par des troubles mais également par la perspective de nouvelles possibilités d’avancées pour notre continent », a déclaré M. Kagamé, pour qui la Banque a joué un rôle clé dans la prise en compte des intérêts de l’Afrique dans les programmes internationaux pendant la crise.

Akinwumi Adesina, qui est devenu le huitième président du Groupe de la Banque africaine de développement en 2015, a été réélu, le 27 août dernier, à l’unanimité, par l’ensemble des membres du Conseil des gouverneurs, à l’issue des Assemblées annuelles de 2020 de la Banque. Pour la première fois, les réunions se sont tenues en mode virtuel en raison des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.

Le président Muhammadu Buhari a souligné que l’unanimité des voix constituait un vote de confiance dans son leadership et ses programmes, en particulier sur les cinq priorités stratégiques de la Banque. Si elles sont mises en œuvre avec diligence, les « High 5 » aideront l’Afrique à atteindre la plupart des Objectifs de développement durable de l’ONU, a-t-il soutenu. « Sous votre direction, la Banque a réalisé des progrès admirables et nous sommes convaincus que ces acquis seront consolidés et amplifiés au cours des cinq prochaines années », a déclaré le président nigérian  dans un message lu en son nom par le gouverneur de la Banque centrale du Nigéria.

Félicitant Akinwumi Adesina pour sa réélection à l’unanimité, le président guinéen Alpha Condé l’a exhorté à poursuivre la mise en œuvre des « High 5 » et les politiques connexes afin de fournir des emplois aux jeunes africains, dont le nombre est en forte croissance.

Pour sa part, le président du Libéria, Georges Weah, s’est engagé à poursuivre, en le développant, le partenariat de son pays avec la Banque. « Monsieur Adesina, votre réélection signifie que l’Afrique et le monde ont confiance dans votre leadership. »

La ministre ivoirienne du Plan et du Développement, Mme Nialé Kaba, présidente sortante du Conseil des gouverneurs de la Banque, représentait le président ivoirien Alassane Ouattara, qui a également réaffirmé le lien étroit de son pays avec la Banque.

Des messages de soutien au président Adesina ont également été adressés par l’ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan, dont M. Adesina fut le ministre de l’Agriculture, et par l’ancien vice-président nigérian, Atiku Abubakar. De nombreux messages ont également été reçus de représentants d’organismes régionaux, dont la Commission de l’Union africaine, le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la CEDEAO et le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Dans son discours d’investiture, le président Adesina a présenté une nouvelle vision qui vise à créer une Banque plus solide et résiliente, avec le leadership et la capacité nécessaires pour obtenir des résultats de qualité pour l’Afrique, tout en restant financièrement stable et durable. Il a notamment déclaré qu’il s’attacherait à mettre en place une institution plus forte, à renforcer ses capacités humaines, à accroître son efficacité, à renforcer la qualité et l’impact de ses initiatives, et à maintenir sa viabilité financière.

Le ministre des Finances du Ghana, Kenneth Ofori-Atta, nouveau président du Conseil des gouverneurs, présidait la cérémonie de prestation de serment. Le Ghana accueillera, en mai 2021 à Accra, les Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement.

Lire aussi:

Leave A Reply

Your email address will not be published.


CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
[ Different Image ]
Plumes Economiques